A vos agendas ! 2 rendez-vous littéraires sont à noter :

Vendredi 17 mars, venez prolonger votre visite de l'exposition Marilyn avec des extraits de l'ouvrage de Michel Schneider, Marilyn Dernières Séances. Qui a tué Marilyn ? Peut-être bien la psychanalyse. Dans un roman captivant où les personnages sont vrais et leurs propos tirés de notes, récits, dictées, lettres ou entretiens, Michel Schneider raconte les deux dernières années de la vie de Marilyn Monroe. Elle lui avait donné comme mission de l'aider à se lever, de l'aider à jouer au cinéma, de l'aider à aimer, de l'aider à ne pas mourir. Il s'était donné comme mission de l'entourer d'amour, de famille, de sens, comme un enfant en détresse. Il voulut être comme sa peau, mais pour avoir été la dernière personne à l'avoir vue vivante et la première à l'avoir trouvée morte, on l'accusa d'avoir eu sa peau. Telle est l'histoire. Deux personnes qui ne devaient pas se rencontrer et qui ne purent se quitter. Des mots noirs et des souvenirs blancs. Dans la lumière adoucie d'un cabinet de psychanalyste se redit la dernière séance de Marilyn.

Vendredi 7 avril, les mots du livre « Construire un feu » de Jack London résonneront dans la Grande Galerie du Café Caumont. Au bord du Klondike, un homme et son chien rejoignent le camp où les attendent des camarades. Mais il fait froid, très froid, si froid qu’il est imprudent de sortir seul dans cette vallée glacée où la neige dissimule les accidents du terrain. Lorsque l’homme commence à ne plus sentir ses mains et pieds gelés, il n’a qu’une seule solution : construire avec de fragiles allumettes un feu pour survivre. Dans cette nouvelle, on voit un homme lutter contre le froid et la mort dans une situation presque désespérée. Cette magnifique leçon d'énergie et de courage est à coup sûr l'une des plus célèbres de Jack London.

> Entrée libre aux visiteurs munis d’un ticket d’entrée du jour, aux adhérents Cercle Caumont et aux détenteurs du Pass Café-Librairie. 
Partager
Partager

Galerie photo

Diaporama