Les jardins

Quand François Rolland de Réauville décide de la construction de l’hôtel particulier en 1715, il charge l’architecte Robert de Cotte de dessiner les plans du jardin de l’Hôtel de Caumont dans le goût classique de l’époque : tracés géométriques soignés, perspective ouverte, jeux d’eaux... autant de codes des jardins dits « à la française ». 

Culturespaces a restauré les jardins haut et bas de l’Hôtel de Caumont dans l’esprit des lieux, en s’appuyant sur des documents d’archives contenant des plans réalisés par Robert de Cotte. Dans ces jardins s’épanouissent les plantes typiques des jardins des belles demeures aixoises du XVIIIe siècle : le laurier et le buis comptent parmi les essences les plus fréquentes. On retrouve aussi le robinier (faux-acacia d’Amérique du Nord implanté en France par Jean Robin en 1601), le cyprès, l’if, le tilleul, le lilas, l’érable rouge et argenté, et d’autres plantes emblématiques de la région : le chêne vert, l’agapanthe et le micocoulier de Provence. Charme, murier, lierre et magnolia complètent cette belle diversité de végétaux. 

Le parterre du jardin haut est formé par une pelouse ponctuée de buis boules et dessinée en compartiments géométriques autour d’un bassin circulaire au milieu duquel trône un rocher d’où jaillissent des jets d’eau, comme sur les deux fontaines du Cours Mirabeau. Aux quatre parterres de pelouse répondent les quatre buis boule, en écho à l’architecture classique des lieux. Sous le grand marronnier se dressent des charmes, des ifs et un murier tandis que des fleurs vivaces s’épanouissent dans des vases d’Anduze. 

Le jardin haut offre une belle vue sur le jardin bas, ceint d’une double haie formée de chênes verts et d’ifs encadrant une broderie de buis, dont le tracé trouve son inspiration dans le dessin originel de Robert de Cotte pour l’Hôtel de Caumont. Au-delà, la fontaine des Trois-Tritons vient fermer la perspective. Sculptée dans de la pierre d’Estaillades, elle rend hommage à Robert de Cotte, initiateur du style rocaille en France.

  • Jardin haut - © Culturespaces / S. Lloyd
  • Jardin haut - © Culturespaces / S. Lloyd
  • Jardin bas - © Culturespaces / D. Dalmasso
  • Jardin bas - © Culturespaces / D. Dalmasso
  • © Culturespaces / We Are Content